favicon.ico
Vous êtes ici :
  1. Accueil

Le contexte général : les français et l'environnement



Le 6 avril 2006 en exclusivité de publication était diffusé le sondage SOFRES/PQN/PQR «Les Français et l’environnement». On y «découvre» que l’environnement est aujourd’hui un sujet de préoccupation important pour les français et support de craintes multiples. Les sujets qui constituent des atteintes durables voire irréversibles à l’environnement semblent inquiéter plus les français que les crises ponctuelles (parmi les risques les plus inquiétants pour l’avenir de la planète : le réchauffement de la planète (42%) ; la pollution de l’eau (38%) ; la pollution de l’air (32%) ; la disparition des forêts (25%) ; l’apparition de nouvelles maladies graves (23%) ; la disparition des espèces (19%) ; les catastrophes naturelles (15%)).


Plus d’un français sur deux déclarent faire «systématiquement» les gestes suivants : trier et recycler ses déchets et ne pas gaspiller l’eau. Plus de 40% de français déclarent économiser l’électricité, ramasser un carton ou un plastique qui traîne ou encore ne plus utiliser de sac plastique pour faire ses courses.


Pour protéger l’environnement, 54% des français font surtout confiance aux associations de protection de l’environnement, qui arrivent très largement devant les français eux même (24%), l’Etat (12%), les communes (17%) ou encore les entreprises (5%). Les associations sont perçues comme poursuivant des objectifs «nobles» et désintéressés d’une part, comme étant plus efficaces et concrètes d’autres part.


Enfin, plus de huit français sur 10 (83%) se déclarent inquiets lorsqu’ils pensent à l’avenir de la planète et à l’environnement. L’implication personnelle dont témoignent les français au quotidien dans la protection de l’environnement ne semble donc pas les rassurer pour l’avenir : en effet tout se passe comme s’ils avaient le sentiment que ces efforts consentis ne sont qu’une «goutte d’eau» qui ne suffira pas à changer la situation tant que les «autres» (les autres citoyens, les entreprises) ne feront pas les mêmes efforts.


Le présent projet s’inscrit dans ce contexte et vise à participer, à l’échelle de la région Alsace, à endiguer ce sentiment de fatalité en permettant au plus grand nombre de disposer des informations pertinentes et complètes de l’évolution de l’environnement sur notre territoire et en valorisant les gestes, actions et programmes réalisés tant par les particuliers, les collectivités territoriales, les entreprises, les associations, etc qui participent à la protection de la nature et de l’environnement.


« Ce sont les petites rivières qui font les grands fleuves ! »





T- T+
Valid XHTML 1.0 Transitional   Valid CSS